Notre sélection : TOP 10 des livres lesbiens.

CITRUS (10 tomes) | Yuzu est une jeune kogaru qui, à la suite du remariage de sa mère, doit déménager et intégrer un nouveau lycée de jeunes filles extrêmement strict, notamment sur l’apparence des étudiantes. Dès son premier jour d’école, elle entre en conflit avec le bureau des élèves, tout particulièrement sa présidente, Mei Aihara, une élève particulièrement froide, sévère et stricte qu’elle se met à détester. Le soir même à la maison, Yuzu découvre qu’elle a une nouvelle demi-sœur avec qui elle va devoir partager sa chambre ; celle-ci n’est autre que Mei. Yuzu va-t-elle réussir à apprendre à vivre avec une personne qu’elle déteste ? Mais Yuzu va aussi découvrir une chose : la haine et l’amour partagent une frontière extrêmement floue.

Avis : ★★★★★ | Si vous aimez les Mangas, vous allez adorer celui-ci ! Pour le moment il s’agit du seul Manga que j’arrive à lire. Il est vraiment bien. Les dessins sont incroyables et l’histoire est prenante. Une belle relation entre Mei et Yuzu. Il y a 9 tomes dont une suite, le premier de la suite vient de sortir, il se nomme Citrus +.

MEMOIRE D’ELLES | Massachussetts, années 1960. Frankie et Eva élèvent leurs enfants dans la modeste zone résidentielle de Hollyville. Ces mères au foyer ont du mal à se contenter du petit bonheur sur mesure et des joies domestiques que la vie leur réserve. Malmenées par leurs maris, elles se soutiennent pour faire face à l’adversité, et l’amitié qui les unit ne tarde pas à se changer en amour. Mais comment vivre au grand jour une relation que la société condamne avec une telle virulence ? Elles rêvent d’une évasion près du lac où elles se sont avoué leur amour, mais le destin les attend au tournant.

Avis : ★★★★★ | Une histoire attachante avec deux femmes complètement perdues. J’ai beaucoup aimé ce livre. Poignant. Parfaitement écrit. Une histoire dramatique, qui prend aux tripes. Malheureusement vécues par beaucoup de femmes. Je vous laisse vous faire votre propre avis.

LA DESOBEISSANCE | Insolente, rebelle, Ronit a quitté l’Angleterre et la communauté juive orthodoxe à dix-huit ans, direction New York. Refusant de se plier au destin tout tracé de mère de famille et d’épouse, elle a désobéi à son père, le grand Rav Krushka. À la mort de ce dernier, quinze ans plus tard, Ronit est rappelée auprès de sa famille à Hendon. Elle retrouve Esti, qui fut sa petite amie, et son cousin Dovid. Eux n’ont pas désobéi. Dovid, choisi par Rav Krushka dès son adolescence pour être son successeur, est devenu rabbin presque malgré lui. Esti a nié son attirance pour les femmes et suivi les préceptes de la Torah : elle a épousé Dovid… sans cesser d’aimer Ronit. Le retour de l’enfant maudite dans ce monde replié sur lui-même va provoquer une onde de choc.

Avis : ★★ | Nous avons aimé le film pour le jeu des actrices car l’attraction était omniprésente, la passion entre les deux Rachel était palpable, le livre laisse à désirer et c’est rare que le film soit meilleur que le livre.

LA SIRENE ET LA LICORNE | Tout les oppose, pourtant elles s’attirent, et vont vivre une très belle histoire d’amour au coeur de l’été. La licorne, c’est Lili. 17 ans, cheveux longs couleur arc-en-ciel, ballerines pailletées. Elle est passionnée par les effets spéciaux et le maquillage au cinéma. Elle a été harcelée sur le Net par les élèves de sa classe. Pour oublier, elle quitte la banlieue parisienne et part en vacances chez sa tante près de l’océan. En apparence, tout va bien et elle assume. La réalité est moins facile. La sirène, c’est Cris. Cheveux courts, baskets défoncées, vieux jean trop large. Passionnée de voile et de natation, elle est plus à l’aise sur l’océan qu’au milieu de la foule. En vacances dans la maison de vacances familiale, elle tente de guérir d’une blessure. Fragile en apparence, elle possède une vraie force intérieure.

Avis : ★★★ | Pour tout vous avouer, j’ai essayé de lire ce livre mais je n’ai pas réussi à être captivée, généralement, je me sens éprise des les premières pages, j’ai eu un coup de cœur pour la couverture mais pas pour le reste. Ne vous fiez donc pas à ma note car malheureusement je ne l’ai pas encore terminé.

CARMILLA | Dans un château de la lointaine Styrie, au début du xixe siècle, vit une jeune fille solitaire et maladive. Lorsque surgit d’un attelage accidenté près du vieux pont gothique la silhouette ravissante de Carmilla, une vie nouvelle commence pour l’héroïne. Une étrange maladie se répand dans la région, tandis qu’une inquiétante torpeur s’empare de celle qui bientôt ne peut plus résister à la séduction de Carmilla… Un amour ineffable grandit entre les deux créatures, la prédatrice et sa proie, associées à tout jamais « par la plus bizarre maladie qui eût afßigé un être humain ». Métaphore implacable de l’amour interdit, Carmilla envoûte jusqu’à la dernière ligne… jusqu’à la dernière goutte de sang !

Avis : ★★★ | Oui la couverture est terrifiante, il en existe plusieurs. J’ai acheté ce livre pour la Websérie « Carmilla » que j’ai adoré. La série s’inspire de ce livre. J’ai aimé le lire et au vu de sa maigre épaisseur il se dévore facilement.

LE BLEU EST UNE COULEUR CHAUDE | « Mon ange de bleu. Bleu du ciel. Bleu des rivières. Source de vie… ». La vie de Clémentine bascule le jour où elle rencontre Emma, une jeune fille aux cheveux bleus, qui lui fait découvrir toutes les facettes du désir. Elle lui permettra d’affronter enfin le regard des autres. Un récit tendre et sensible.

Avis : ★★★★ | Qui ne connait pas la BD qui a inspiré le film « la vie d’Adèle » ? Qui pourtant ne lui ressemble en rien. La BD est intéressante contrairement au film (avis personnel) j’aimerai juste comprendre pourquoi une telle fin ? Petit bémol à ce niveau.

LA FILLE DANS L’ECRAN | Coline vit en France et rêve de devenir illustratrice. Ses recherches d’inspiration la conduisent à contacter Marley, une photographe installée à Montréal. De son côté, Marley a abandonné sa passion pour la photo pour se laisser porter par une vie sociale trépidante : un job alimentaire, un amoureux québécois… Les deux jeunes femmes que tout oppose vont tisser sur internet un lien plus fort que la distance et le décalage horaire, qui va grandir de façon troublante jusqu’à la rencontre…

Avis : ★★★★★ | Cette BD est une petite pépite. Une relation à distance. Une histoire qui me parle personnellement car semblable à ma relation avec Alex. Le seul reproche que j’aurai à lui faire c’est la passion trop « frileuse », trop « légère » , quelque chose de plus intense aurait été parfait. Mais c’est frais. Ca fait du bien.

DYSFONCTIONNELLE | Fidèle, jeune adolescente, grandit, entourée de ses six frères et soeurs, dans une famille dysfonctionnelle : son père enchaîne les allers-retours en prison, sa mère est à l’asile. Dotée d’une « intelligence précoce », elle s’intègre à un lycée des beaux quartiers où les élèves la regardent comme un alien. Mais c’est là que l’attend l’amour, le vrai, celui qui transforme, celui qui sauve…

Avis : ★★★★★ | Mon coup de cœur. C’est un livre que j’ai beaucoup aimé car l’histoire de l’héroïne ressemble légèrement à la mienne. Ma famille est aussi un peu dysfonctionnelle et c’est clairement l’amour qui m’a sauvée. C’est captivant, bien écrit, la lecture est fluide et pas trop longue.

COMME UN LIVRE OUVERT | Ashleigh Walker est amoureuse. Au sens le plus intense et bouleversant du terme. Un amour inconditionnel qui la consume. De quoi oublier de s’inquiéter pour ses mauvais résultats scolaires. De quoi lui faire oublier le mariage de ses parents qui s’effondre. Il y a juste une chose qui la perturbe… Pourquoi n’est-ce pas Dylan, son petit ami qui la met dans cet état, mais plutôt Mademoiselle Murray, sa prof d’anglais ?

Avis : ★★★★ | Quelle lesbienne n’est jamais tombée amoureuse d’une jolie prof ? C’est à cet âge qu’on se recherche, qu’on se découvre. C’est un livre léger que j’ai beaucoup aimé. A lire le sœur avant de dormir. Un roman ciblé plutôt « ado » mais qui fait du bien.

LES MAUX BLEUS | Armelle le sait depuis trois ans, elle aime les filles. Seul son carnet bleu est mis dans la confidence. L’adolescente solitaire et férue de lecture y confie ses peurs, ses espoirs. Elle lui parle d’Inès, une nouvelle élève qui l’attire. Lorsque son amie la rejette violemment, Armelle devient rapidement l’objet du mépris et des insultes de ses camarades. Pourtant, cet événement n’est qu’un tournant dans sa vie qui bascule définitivement un dimanche soir. Alors que ses parents découvrent son secret, Armelle est jetée dehors. Elle n’a que 16 ans quand, cette nuit-là, elle voit la porte de sa maison se fermer brutalement devant ses yeux. Seule dans la rue avec son carnet, elle doit apprendre à survivre… Mais est-elle vraiment seule ?

Avis : ★★★★★ | Triste réalité, un roman poignant, dur mais poétique qui dénonce l’homophobie dans le milieu scolaire, familial et social. Un livre dédié aux adolescents qui se sentent seuls et incompris. J’espère que ce livre aidera plus d’une jeune fille en manque d’amour et de soutien. Un beau message pour apprendre à rester fière, à ne jamais renoncer, surtout pas à soi-même… Ni à l’amour.

Une réflexion sur « Notre sélection : TOP 10 des livres lesbiens. »

  1. Bonjour ,
    Je me permets de vous écrire au sujet de cette rubrique. Je ne lisais pas du tout il y a 2 ans de ça et maintenant j’en suis à une trentaine de romans.
    Si vous aimez lire je vous conseille la maison d’édition reines de cœur.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s